Histoire du vignoble

L'histoire commence en 1988 avec l'achat de cette parcelle bien située sur l'aire de production de Chardonne, dominant Vevey et le lac Léman.

Aujourd'hui, nous, Paul et Dany, bichonnons ce trésor !

Cette vigne, complantée actuellement de chasselas le cépage emblématique et originaire de la région lémanique et surtout de cépages modernes qui nécessitent un minimum de traitements phytosanitaires. Ce sont le Solaris et le Johanniter, cépages blancs et le Galotta, le Régent et le Divico, cépages rouges. L'économie en produits chimiques est de 80 à 90 %. De, plus nous vouons une grande importance à la biodiversité et on y rencontre une grande variété de plantes, fleurs, insectes et dans le sol moult petites bêtes qui se plaisent dans cette biomasse vivante.

En hiver la vigne est au repos et le vigneron choisit les belles journées pour la taille.

Avec le retour du printemps, la terre se réchauffe et la sève commence à remonter dans la partie hors terre, alors la vigne "pleure" avant l'éclosion des bourgeons, normalement entre le 5 et le 20 avril. Alors commence une période intense pour le travailleur de la terre: ébourgeonner, effeuiller, mettre les rameaux dans les fils et caper les pousses qui deviennent trop longs.

Ces travaux sont essentiels pour exposer un nombre de feuilles suffisant à la lumière pour la photosynthèse. Ni trop, ni trop peu et bien aéré, indispensable et la base pour une bonne qualité du raisin.

Une période cruciale dans l'année viticole est la floraison. Si pendant cette période, en principe entre le 25 mai et le 20 juin, le temps est maussade, humide et froid, la fécondation des fleurs ne se fait pas ou que partiellement, on parle alors de la coulure. Autrement dit une récolte faible ou de moins, diminuée.

Fin juillet, début août les baies sont suffisamment développées et la plante commence à produire du sucre, on parle de véraison. Les baies des cépages rouges prennent de la couleur, la croissance de rameaux ralentit et il "n'y a plus qu'à attendre" la maturité du raisin. On compte entre 60 et 70 jours en moyenne, entre le début de la véraison et la vendange.

Chaque cépage est vendangé à parfaite maturité et pour nous on compte qu'on peut être en vendange, cépage après cépage, pendant environ quatre semaines.

Johanniter

Solaris

Chasselas

Regent

Galotta

Fini les vendanges, la vigne commence alors une période de repos, la sève descend dans les racines et le cep perd ses feuilles. Le vigneron se repose avant de recommencer un nouveau cycle qui commence avec la taille.

 

Vinification artisanale

Nous vinifions avec un équipement très simple, comme faisaient nos grand-pères. Le plus important est de surveiller les fermentations, utiliser les températures idéales pour ces processus délicats et d'intervenir le moins possible. Un élevage lent est nécessaire pour élaborer des vins de caractère et originaux. Déjà les Grecs et les Romains produisaient des vins délicieux, sans équipement sophisitiqué !

Mise en bouteilles au printemps pour les blancs et en été pour le rouge. Quelques semaines de repos en bouteilles et voilà le moment de découvrir la qualité du nouveau millésime.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now